Futsal Team

Interview d'Antoine Lemaire

Catégorie : ABFS - Gestuurd door ltersi De 2010-07-15 00:11:26

Interview dAu cours de la saison, l'équipe de Futsal Team ira à la rencontre de différents acteurs actifs dans les salles, qu'ils soient joueurs, arbitres, dirigeants, membres de la fédération, journalistes,...

Le but sera de vivre ce sport de l'intérieur et de le faire connaître à tout un chacun.

Pour ouvrir cette rubrique, nous avons rencontré Antoine Lemaire qui évoluait cette saison au sein de Luminus Boussu. Agé de 24 ans, il a déjà porté les couleurs du GDL Châtelet ou encore Morlanwelz et a été élu Meilleur Espoir de la saison 2006-2007.

Antoine, cette saison tu as donc évolué au sein du club borain de Luminus Boussu. Pourquoi avoir rejoint ce club et quitté l'Union Belge ?
Plusieurs raisons ont dicté ce choix. Premièrement, pour des raisons professionnelles car j'avais entrainement pratiquement tous les jours avec Baio Morlanwelz et travaillant à pause, il m’était difficile de me rendre chaque jour à l'entrainement. Le coach n’ayant pas à me faire de cadeau, je ne bénéficiais pas de beaucoup de temps de jeu. De fil en aiguille, le comité en avait un peu marre de payer un joueur moins présent que les autres. Alors pour ne pas jouer et avoir des amendes régulièrement, j'ai décidé de quitter le club, et de passer à la Ligue.

J’ai opté pour Luminus Boussu car je connaissais très bien Nordine Boumédiane, un ami avec qui j'ai évolué plusieurs saisons (GDL Châtelet). Ce dernier m’a fait entrer en contact avec le président de Boussu que j’ai donc rejoins en seconde partie de championnat.

Ce changement de fédération demande-t-il un temps d'adaptation ?
Très honnêtement : oui. Au départ, je pensais que cela serait bien plus simple. Au final, tout est différent. Attention, ce n’est pas plus simple de jouer à la Ligue, car le niveau y est relevé également, contrairement à ce que beaucoup peuvent en penser. C'est effectivement moins tactique et moins professionnel que l'Union Belge, mais à la Lige, les équipes sont pratiquement toutes compétitives. C’est surtout au niveau tactique que j’ai du m'adapter car à Morlanwelz, on évolue toujours dans un système de jeu bien défini. Tandis qu'à Boussu, c'est parfois l'instinct des joueurs qui prime...

Pourtant, on peut dire que ton adaptation s'est très bien réalisée, puisqu'en fin de saison, tu as participé au championnat d'Europe en Russie avec la sélection belge ABFS.
Oui, en effet, je me suis très bien adapté et j'ai rapidement été contacté par la fédération pour intégrer l'équipe nationale de la ligue, avec au final une participation à ce tournoi en Russie.

Une bonne expérience pour toi ?
Bien sûr, une super expérience. Sportivement mais aussi humainement car j'ai fait la connaissance du reste de l'équipe. J'avais quelques appréhensions car je ne connaissais que Bilal El Hafid et Samir Dahbi... mais j'ai pu m'intégrer facilement et rapidement, aussi bien avec les francophones que les néerlandophones. Ce qui fait toujours plaisir à l’heure où l’on essaie sans cesse de séparer les deux communautés de ce pays.

La saison peut être qualifiée de positive pour Boussu ?
Oui, car le club a finalement décroché une place dans les playoffs.

La saison qui arrive, tu prolonges à Boussu ?
Non je quitte Boussu. Nous n’avons pas trouvé d’accord pour poursuivre l’aventure. C’est pourquoi j’ai décidé de rejoindre un club anversois : le GS Hoboken. La saison dernière, ce club n'était pas dans les playoffs, mais ce n'est pas forcément un pas en arrière car il s’agit d’un club bien structuré, organisé et qui chaque saison est à la lutte parmi les favoris. De plus, leur projet est ambitieux et c’est un club historique du côté de la Ligue.

Au niveau des trajets, pas trop compliqué ?
Ce n'est effectivement pas le plus simple, car c'est à 90 km de chez moi. Mais bon pas le choix...

Quelles seront les ambitions du club la saison prochaine ?
Au minimum, les playoffs car les dirigeants étaient assez décus de ne pas y participer cette saison.

Et pour toi ?
Simplement y prester une bonne saison et me faire reconnaitre comme un bon joueur et une bonne personne.

D'autres transferts importants pour ce club ?
Le jeune Hicham Channouf qui m'avait accompagné en Russie et El Merboh Bilal.

Une fois ta carrière "joueur" terminée, souhaiterais-tu continuer dans le futsal ?
J'y joue depuis que j'ai 5 ans et je n'ai jamais joué au football. On peut dire que je suis né dedans en quelque sorte... Ce sera donc très difficile de raccrocher et donc pourquoi pas poursuivre après ma carrière de joueur, mais je ne sais pas encore dans quel rôle.

Si tu pouvais changer quelque chose dans ce sport, ce serait quoi ?
Améliorer sa médiatisation car sans cela, on court à la perte du futsal. Et pourquoi pas enfin aboutir à l’éternelle fusion des deux fédérations...

De projets de vacances avant la reprise ?
Oui, mais les vacances sont malheureusement déjà terminées. Je reviens d’Egypte et du Sud de la France.

D’autres passions en dehors du futsal ?
Le football et le sport de manière générale. Sinon les sorties et les amis car je suis un bon vivant.

Log in



Wachtwoord vergeten?

Nog niet member ? Zicht inschrijven

Survey

Wie zal degraderen ?




Resultaat van de stemming

Happy Birthday